L'Élaboration de l'Armagnac Luquet

1ère étape : La vigne et les cépages

Au domaine de Luquet, les 4 cépages que sont le colombard, l'Ugni Blanc, la Folle Blanche et le Baco Blanc ont été utilisé. Après de nombreuses années, ce dernier à été préféré : très robuste, il nécessite peu de traitements. Il est aussi particulièrement adapté aux sables fauves, typiques de l'appellation. Un bon armagnac naît avant tout d'un bon choix de cépage et de son adaptation aux caractéristiques des sols de la propriété.


2ème étape : Les Vendanges

Les vendanges ont lieu chaque année entre mi-septembre et mi-octobre, selon la quantité de soleil reçue par les pieds de vigne. Les raisins récoltés sont ensuite pressés puis le jus démarre naturellement sa fermentation.


3ème étape : La Vinification

Au Domaine de Luquet la vinification est réalisée de façon tout à fait traditionnelle et naturelle : le soufrage du vin et la chaptalisation sont proscrits. Cette étape dure de 1 à 2 mois. Conformément aux usages locaux, les "lies fines" sont conservées, elles apporteront le bouquet et le gras à la future eau de vie. Le vin idéal pour la distillation doit posséder une bonne acidité et un faible degré d'alcool.


4ème étape : La Distillation

Dès la fermentation terminée, "quand le vin ne chante plus", la distillation peut démarrer. Elle se pratique pendant l'hiver, vers les mois de Novembre-Décembre.

 

Cette période donne lieu à des manifestations festives : la "flamme de l'Armagnac" dans toute la région.

 

Au domaine de Luquet, la distillation se fait à la propriété qui accueille pour l'occasion l'alambic ambulant. Il s'installe au petit matin pour une distillation qui se fait en continu dans un alambic armagnacais, à simple chauffe. C'est un alambic très spécifique à cette eau de vie, qui participe pleinement à donner de la personnalité à l'Armagnac. Le vin distillé dans l'alambic en sort sous forme d'eau de vie blanche à 52° minimum.


5ème étape : Le Vieillissement & la Part des Anges

Dès la sortie de l'alambic, l'Armagnac est mis en vieillissement dans des fûts de chêne, nommés également "pièces", de 420L. Il est dans un premier temps placé dans des pièces neuves, où il séjournera 2/3 ans ou plus, jusqu'au moment où la dissolution des matières du bois est jugée satisfaisante. Il est par la suite transféré dans des fûts plus anciens, ayant déjà servi (au vieillissement d'Armagnac bien sûr). Dans ces fûts, l'évolution et les échanges continuent, ce qui permet aux arômes de se développer et de s'affiner. Pendant le vieillissement, le degré alcoolique diminue progressivement par évaporation de l'alcool, qu'on appelle "part des anges".

 

Il est à noter que l'Armagnac ne vieillit plus une fois sorti du fût et donc embouteillé.

 

Précision : L'armagnac se conserve bien en bouteille, il faut veiller à laisser le flacon debout, pour que l'alcool n'atteigne pas le bouchon, et à l'abri de la lumière.


Qu'est ce que la Blanche Armagnac ?

 

 

La BLANCHE ARMAGNAC, nouvelle A.O.C, est une eau-de-vie traditionnelle du Pays d'Armagnac mise au grand jour par la volonté des producteurs.

 

Des moyens de vinification spécifiques et une distillation adaptée, à un degré plus élevé que pour l'armagnac, permettent de produire une eau de vie sélectionnée pour sa finesse, ses arômes fruités et floraux particuliers.

 

La maturation (de 3 mois minimum, mais souvent beaucoup plus) est mise à profit pour travailler, aérer l'eau de vie, tempérer sa fougue originelle et révéler sa richesse aromatique et sa rondeur.

 

Afin de préserver ses arômes et son aspect cristallin, elle est conservée en bombonne de verre ou cuve inox.

 

Enfin, cas unique dans l'univers des eaux de vie AOC, c'est un agrément obligatoire par lot (avec prélèvement, analyse et dégustation par un jury d'experts) qui autorise la commercialisation et garantit la conformité et la qualité du produit.

 

A la fois riche et élégante, puissante et ronde, elle se prête à de nouveaux modes de consommation, au travers de cocktails inédits et très aromatiques. Elle se marie également avec du caviar, des poissons fumés, des charcuteries d'exception (porc noir de Bigorre par exemple), du foie gras en terrine ou poêlé et de nombreux desserts (tarte au citron, tarte aux poires, …).